Pickett, le Botruc de Nobert Dragonneau au crochet

Pickett, le Botruc de Nobert Dragonneau au crochet

Avant d’aller voir les Animaux Fantastiques 2, les Crimes de Grindelwald, il fallait bien évidemment se remettre dans le bain et regarder le premier film. Je me suis tellement bien préparée que je l’ai regardé deux fois la semaine précédant la sortie du 2 ! Forcément, j’étais tellement plongée dans cet univers que des envies créatives se sont faites ressentir. J’hésitais fortement entre deux projets. Soit refaire un Niffleur, aux couleurs d’un des bébés présents dans le film à venir, soit faire Pickett, le Botruc de Norbert. Je vous ai demandé votre avis sur Instagram, et votre cœur a penché tout comme moi pour Pickett !

Crocheter autour d’une armature en fer, pas simple !

Un Botruc, c’est une sorte de petite brindille. Si je voulais espérer que mon Pickett tienne debout, il fallait absolument concevoir une armature solide, avec du fil de fer. Pour commencer, j’ai dessiné la silhouette de mon Botruc. Ainsi, à partir de ce dessin, j’ai pu créer l’armature à la bonne échelle. N’ayant pas de fil vert suffisamment fin en stock, j’ai utilisé du fil à broder pour crocheter, en 2 mm, autour de ce squelette. Pour l’avoir pratiqué par le passé avec un Jack Skellington, ce n’est vraiment pas pratique. Mais avec un peu de patience, je suis arrivée au résultat que je souhaitais. Les doigts de Pickett sont faits en chaînettes de mailles levées ; les yeux sont des perles de rocaille que j’ai cousu. 

Mon Botruc à moi, je l’adore !

L’univers des Animaux Fantastiques est vraiment riche. Et je me dis que je pourrais m’amuser à faire toutes ces créatures au crochet ! Pickett fut très simple à réaliser, et je suis très heureuse de l’avoir créé. Surtout, je suis contente d’avoir réussi à faire quelque chose de très ressemblant – de mon point de vue du moins ! Sincèrement, je préfère largement avoir un Botruc fait de mes mains plutôt qu’une figurine en plastique, aussi jolie soit elle. Il ne m’a rien coûté, j’avais déjà tout ce qu’il fallait à la maison. C’est quelque chose de très gratifiant que de pouvoir créer quelque chose juste en fouillant dans ses tiroirs.

Aussi, c’est un projet qui vient appuyer ma préférence pour le crochet. Le crochet offre des possibilités de dingue, et c’est pour ça que cette activité m’éclate autant ! Réaliser Pickett a été un vrai plaisir. Un petit défi aussi, parce que ce n’est pas toujours simple de transformer une envie en un objet concret. Par exemple, j’avais peur que les feuilles qu’il a sur la tête ne tiennent pas en l’air comme je le souhaitais. Heureusement pour moi, j’ai nullement eu besoin d’un quelconque subterfuge pour qu’elles soient dans cette position ! 

Le Journal de Lalu les Animaux Fantastiques Pickett le Botruc de Nobert Dragonneau au crochet
Le Journal de Lalu les Animaux Fantastiques Pickett le Botruc de Nobert Dragonneau au crochet

Les Animaux Fantastiques, un univers vraiment magique

L’autre jour, je discutais avec un ami de ce qu’on avait ressenti en sortant de la séance des Animaux Fantastiques 2. On a eu une réflexion assez intéressante. Harry Potter, on a grandi avec. On était à l’école en même temps qu’eux. On voulait être à Poudlard avec eux. Aujourd’hui, même si l’on aime toujours cette saga, les Animaux Fantastiques nous parle cependant plus. On est sorti de l’école, on est adulte. On suit les aventures de Nobert et des autres dans leur vie d’adulte. Et on aimerait bien avoir la même valise / le même sous sol que Norbert. On aimerait nous aussi avoir un Pickett sur notre épaule et un Niffleur qui vole tout ce qui brille chez nous. 

Alors non, la magie n’existe pas comme on la voit dans ces films. Elle existe juste dans notre esprit et nous permet de nous évader de notre quotidien parfois trop sérieux. Créer le Niffleur, créer Pickett, ce n’est que le début d’une aventure créative qui m’emmènera un peu dans ce monde magique. J’aime l’univers de J.K. Rowling. Et même si parfois, quand je vois tous les produits dérivés, je me dis que c’est surtout une machine à sous, c’est tout de même une machine à sous de qualité. J’adore l’univers des Animaux Fantastiques, le travail des décors, costumes, accessoires, créatures. Et je prendrais toujours plaisir à concrétiser des projets créatifs en rapport avec cette univers. Histoire d’en faire un peu partie

Le Journal de Lalu les Animaux Fantastiques Pickett le Botruc de Nobert Dragonneau au crochet

Cet article a 1 commentaire

  1. Je suis carrément fan, je n’ai pas vraiment grandi avec Harry mais l’ai découvert sur le tard, et je dois dire que j’adore, et les animaux aussi bien sur ! Je pense d’ailleurs qu’un double de ton petit niffleur arrivera bientôt chez moi 😊…merci encore pour tes jolies photos et le patron 😘

Laisser un commentaire

Fermer le menu