Blanche-Neige : pomme empoisonnée au crochet

Blanche-Neige : pomme empoisonnée au crochet

Il y a des idées qui se promènent dans notre tête pendant quelques temps. Et un jour, sans qu’on comprenne vraiment pourquoi, il faut les concrétiser dans la minute. Je ne sais plus comment j’ai eu l’idée de faire une pomme empoisonnée au crochet. Mais je crois qu’elle n’est pas si vieille. Elle n’a que quelques semaines, tout au plus. L’autre jour, j’ai sorti une nouvelle vidéo sur ma chaîne Youtube. Je vous ai parlé de ce projet encore à l’état larvaire. Halloween approchant, il est revenu sur le devant de la scène. Mais le simple fait de vous en parler m’a donné envie de le crocheter. Si bien que j’ai cédé, littéralement, à ma pulsion. Car le jour où les premiers viewers découvraient la vidéo, moi j’étais déjà, le crochet en main, en train de donner vie à cette pomme. Et voici déjà le patron.


Obtenir le patron sur Ravelry

Un projet réalisé à la vitesse de l’éclair

Alors oui, c’est vrai, on peut parler d’une véritable course de F1. Car en quatre jours, j’ai créer, fait tester (encore merci Delphine ! ) et rédiger / mis en page le patron, pour le sortir moins d’une semaine après vous en avoir seulement parlé. C’est ce qu’on appelle avoir une envie pressante. Plus sérieusement, lorsque j’ai parlé de l’idée de cette pomme empoisonnée au crochet sur ma chaîne, je ne pouvais plus m’en débarrasser. Je l’imaginais, je rêvais de la tenir dans ma main. Et moi qui voulais diversifier mes patrons, c’était un bon début ! Mais voilà, une pomme empoisonnée, ça colle bien avec Halloween quand même. Donc, si je souhaitais publié le patron « dans la bonne ambiance », il fallait que je me dépêche. Histoire que vous ayez le temps de la réaliser pour le jour J. C’était du sport.

Ce projet a été pour moi un défi sous toutes ses coutures. Certes, le délai que je m’étais fixée pour sortir le patron assez tôt a constitué un challenge de taille. Mais surtout, tout dépendait du résultat obtenu. Car le poison qui coule en formant une tête de mort sur la pomme, et bien il fallait l’inventer, et je n’avais jamais fait ce genre de chose auparavant. Il a fallu que je me triture les méninges à plusieurs reprises pour réussir à faire ce que je voulais. Et c’est pour ce genre de défi que j’aime le crochet. Réussir à faire ce qui me semblait difficilement exécutable, ça me rend toute joie ! Je ne saurais vous expliqué la fierté et le bonheur qui emplissaient mon petit cœur quand je tenais la pomme enfin terminée dans mes mains…

Une pomme empoisonnée au crochet pour Blanche Neige

Blanche Neige n’est ni mon conte, ni mon dessin animé Disney préféré. Mais je trouvais l’idée de la pomme empoisonnée simplement beaucoup trop enthousiasmante. Et je pense qu’il y a beaucoup de projets comme ça, planqués dans un coin de ma tête, ou prêts à se jeter sur moi. Cependant, contre tout attente, ce projet m’a ouvert une nouvelle piste à explorer. Celle des contes. Ne trouverais-je pas dans ces récits une inspiration riche et nouvelle pour mes créations au crochet ? En plus, ça tombe plutôt bien, puisque je compte, dans mes prochaines lectures, explorer aussi cet univers. Ces contes qui m’ont bercé toute petite, mais je connais si mal aujourd’hui…

Plus le temps passe, plus je me dis que le crochet va devenir un exutoire incontournable. Mon médium privilégié pour que ma créativité puisse s’épanouir. Si ma dînette me permet d’exprimer beaucoup de choses, je pense que d’autres projets attendent d’en faire autant. J’ai tant de chemins à emprunter, une infinité d’univers à créer avec simplement un crochet et un fil de coton. Cette pomme empoisonnée au crochet est un projet de plus qui scelle encore plus mon amour pour cet artisanat. Alors, est-ce que tu te joins à mois pour offrir une délicieuse pomme à ta Blanche Neige ?


Obtenir le patron sur Ravelry

Le Journal de Lalu, blog crochet, patron Pomme empoisonnée de Blanche Neige au crochet

Laisser un commentaire

Fermer le menu